Editorial

OsmoseIT capitalise une expérience de plusieurs années.

En plus de trente ans de gestion de projets informatiques majeurs, normalisation IT, pilotage de services informatiques et mise en place de plate-formes de dématérialisation j’ai accumulé pas mal d’expériences.

De ce cursus, je retiens que l’expérience est justement ce qui manque le plus dans les prestations de services informatiques. Certes les centres de formation ont cherché à évoluer avec leur temps en matière de technologies et de méthodologies. Mais, dans une société de startup, ce qui manque le plus c’est :

  • cette répétition dans l’effort qui aide à choisir la voie effectivement efficace et utile,
  • ce recul sur les événements qui permet de prendre de la hauteur pour apprécier sereinement une situation,
  • ce bon sens gage de simplicité et de pérennité.
L’acquisition d’expérience est avant tout un parcours personnel qui repose sur le temps et la variété des réalisations.

Elle peut se capitaliser. C’est la vertu des standards. Il serait prétentieux de prétendre ré-inventer des pratiques que des centaines de personnes dans le monde ont collectivement formalisées.
Il est beaucoup plus simple et efficace de :

  • s’approprier le résultat de leurs travaux,
  • les appliquer afin de monter en maturité,
  • et alors, leur apporter des améliorations et actualisations.

Quel gaspillage ne constate-t-on pas dans nos organisations à réinventer ce qui existe déjà des milliers de fois. A bien y regarder, les démarches qualité ne sont le plus souvent qu’un énorme travail inutile consistant à réinventer des processus maintes fois formalisés ; le plus souvent au détriment d’une réflexion sur les buts, les moyens et les risques de l’activité.

Cela dit, l’expérience, avant tout, s’incarne. Elle s’incarne dans le personnel d’encadrement à qui incombe, pas seulement l’animation d’équipe, mais avant tout de :

  • guider, donner le cap, donner du sens,
  • orienter, aider à choisir le chemin de transformation le plus efficient et le plus sur,
  • contrôler, aider à corriger les erreurs de trajectoire.

En ce domaine également, force est de constater que les modèles économiques dominants, centrés sur l’individu, ne laissent que très peu de place à l’encadrement. Si nous ne voulons pas de cette ubérisation (vite, pas cher, souvent de mauvaise qualité), une solution est sans doute dans une approche plus collective.

L’expérience est finalement un gage de responsabilité. A force de vouloir tout sous-traiter au moindre coût, les sociétés, dont la communication est fondée sur le mot service, en ignorent complètement le sens pour le client. Combien de fois, elles n’assument pas les conséquences de leurs choix :

  • elles rejettent la responsabilité sur les sous-traitants,
  • voir même sur les salariés,
  • ou sur « c’était avant » – avant d’avoir changé de nom, avant d’être racheté ou d’avoir simplement changé de responsable.

Une autre approche, économiquement efficace, est possible reposant sur la responsabilité et la recherche de la qualité pour le client et l’utilisateur.

OsmoseIT est un support à la réalisation de nouveaux projets.

OsmoseIT est une plate-forme ouverte.
Vous l’aurez compris, je suis un adepte des démarches de mutualisation de type opensource.

Sur la base de mes expériences en Afrique, je pense que c’est probablement l’un des rares moyens pour permettre le développement économique dans les pays les plus pauvres.
Aussi nombre de contenus de ce site sont mis à libre disposition.

Je souhaite que ce site permette d’agréger et partager progressivement, avec tous ceux qui le voudront bien, des expériences :

  • sur des modalités pratiques pour réaliser des activités.
  • sur des acteurs du domaine (personnes ou organisations) dont l’action s’inscrit dans l’esprit du site.
  • sur des réflexions que je souhaite partager, parfois sans autre but que de les partager, parfois pour aider à leur maturation.

Même si je ne souhaite pas limiter le périmètre des contributions, la vocation de OsmoseIT est de traiter des problématiques du management de l’informatique et du numérique.

Pour en savoir plus sur mon parcours OSMOSEIT_CV_MarcelDeturche.

Contact.

Pour l’instant, OsmoseIt n’est présent que sur le Net et est représenté par son fondateur. Nos informations de contact sont les suivantes.

Nom : OsmoseIt
Site : www.osmoseIt.com
Mail : contact(at)osmoseit.com

Responsable de la publication : Marcel DETURCHE
Mail : marcel.deturche(at)osmoseit.com
Adresse : 21 rue Rouget de l’Isle – 92130 Issy les Moulineaux – France

Nous contacter.
Entrez une adresse mail permettant de vous contacter.